Alors, on change !

2015

Cette vidéo présente différents volontariats de personnes en situation de handicap.

Vidéo réalisée par la RTBF en 2015.

Introduction
Présentatrice : « Qui dit gratuit pense aussi bénévole. Nous aurions pu vous proposer le portrait de citoyens qui se mettent au service de personnes handicapées et bien c’est tout l’inverse que nous avons choisi. Julie, Caroline et Teresa nous font découvrir ce point de vue au travers d’un film qu’elles tournent actuellement sous l’égide de la COCOF.
Jean, David et Julien en sont les protagonistes et vous allez voir leurs témoignages ainsi que ceux de leurs collègues de travail qui bousculent nos idées reçues. »

Entretien avec le responsable du volontariat de Jean
Caroline, accompagnatrice au sein du projet PUSH : « Comment ça se passe avec Jean ? »
Michel Deconinck, Responsable Sodexo à la clinique Edith Cavell  : « C’est bien, on est content, il fait bien son boulot, il m’apprécie beaucoup et moi aussi donc il essaye de bien s’intégrer dans l’équipe. Quelques fois on le taquine un petit peu mais il ne se laisse pas faire. »

Explication du projet par la coordinatrice
Julie Heughebaert, coordinatrice du projet PUSH : « Ma réflexion au départ du projet c’était vraiment de se dire qu’il y avait des personnes handicapées qui n’avaient pas accès au monde du travail dans notre société. »

Entretien avec Jean, volontaire à la clinique Edith Cavell
Jean Mylonas : « C’est ça le but, de se dire que nous on a un handicap, c’est d’aller de l’avant et de montrer qu’on est capable d’aller de l’avant. »
Caroline : « Oui c’est ça »
Jean : « Pour montrer que le handicap c’est se dire que l’association de handicap chacun peut aussi montrer son savoir-faire. »
Caroline : « Est-ce que tu es heureux ici Jean ? »
Jean : « Je suis le plus heureux ! »

L’équipe regarde l’entretien de Jean
Julie : « C’est quand même mignon parce qu’il dit : je m’occupe 2 jours ici donc je m’occupe vraiment de ce que je fais au volontariat, puis un jour je m’occupe de maman puis un jour je m’occupe de moi »

La coordinatrice parle du volontariat des personnes en situation de handicap
Julie : « Des exemples comme l’exemple de Jean en fait ça montre, pour moi, que quand on s’investit sur la durée il y a plein de choses qui peuvent être mises en place et qui fonctionnent très bien avec le temps et qu’il peut s’épanouir là-dedans. Il a trouvé une vraie structure dans sa vie grâce au volontariat qu’il fait là-bas. »

Suite de l’entretien de Jean
Jean : « Pour moi comme tout le monde, et comme mon chef ici aussi, on est tous des adultes, et ça pour moi c’est important. »

La coordinatrice parle du volontariat des personnes en situation de handicap
Julie : « Chacun dans sa singularité a quelque chose d’enrichissant à apporter à autrui. On est souvent dans un monde où on veut être conforme et formaté, ressembler à la norme et justement ça permet de montrer qu’il y a une diversité chez les personnes qui existent et c’est justement ça qui crée la qualité de l’environnement humain. »

Entretien avec Julien, volontaire à l’ASBL Cheval et Forêt
Caroline : « Tu aimes bien ce que tu fais ici ? »
Julien Marlet : « J’adore le contact avec les chevaux, avec la nature, j’adore ça. »
Caroline : « Et avec les gens avec qui tu travailles ? »
Julien : « Je m’entends bien aussi. »

Entretien avec la responsable du volontariat de Julien et David
Caroline : « C’est une passion ? »
Amandine Di Eabrizig, Animatrice ASBL Cheval et Forêt : « C’est une passion, oui ! C’est vrai que tout ce qui se passe avec eux ça se fait naturellement, maintenant, il faut toujours, peut-être parfois, rappeler qu’il doit faire attention à leur sécurité, c’est comme nous, au quotidien si on fait toujours la même chose, on ne fait plus trop attention et donc on rappelle un peu. »
Julie : « Oui une personne a un handicap, mais malgré tout, ce qui compte au départ, c’est son envie. Et donc si elle a super envie de réaliser quelque chose, mais évidemment, en adaptant les choses par rapport à ses compétences, on peut en arriver à ce qu’elle puisse se rendre utile dans la société. »

L’équipe regarde l’entretien d’Amandine
Caroline : « Amandine disait que ça créait vraiment de la cohésion sociale même au sein de la commune. Des personnes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrées, justement et bien par le biais de ce cheval de trait et puis de Julien et David, ils discutaient ensemble et que voilà ça crée un lien en fait.
Julie : « Clairement ils apportent de l’humain, en fait ils créent une relation dans laquelle on a une place en tant qu’individus et qui est moins centrée peut-être sur la productivité et toujours cette recherche de la perfection que nous on a dans le monde du travail. Mais justement eux ils apportent cette liberté d’être soi et de vivre les choses comme elles sont. »

Suite de l’entretien avec la responsable du volontariat de Julien et David
Amandine : « Je passe la journée avec eux avec plaisir, et ça me fait du bien à moi aussi de les accompagner, de les intégrer à notre projet et ce n’est pas quelque chose qui me fait peur, j’ai vraiment envie d’avancer et de continuer. Et je suis vraiment contente d’être avec eux. »

Push asbl
Rue des Pères Blancs, 4
1040 Bruxelles
02 737 67 45
push.bxl@gmail.com